> Vous êtes ici > Découvrir > La commune > Histoire > Bannière communale

Bannière communale

A gauche l'ancienne bannière de 1906 et à droite la nouvelle bannière de 2016

Nous avons été approchés par des citoyens désirant recevoir l’explicatif de la nouvelle bannière communale écrit par M. Michel Gaillard. Nous lui sommes gré d’avoir effectué des recherches historiques et le remercions pour sa précieuse collaboration.

L’ancienne bannière de la commune de Grimisuat nous offrait une représentation de Saint-Pancrace. Celui-ci occupait l’essentiel de la surface et son nom prédominait et égalait en taille celui de la commune. Les armoiries de Grimisuat étaient reléguées à une place mineure dans le décor. Au verso l’écusson valaisan entouré d’une couronne de feuilles de chêne était placé entre deux inscriptions : Dieu nous protège et la devise confédérale : Un pour tous, tous pour un.

Cette vision d’une esthétique populaire de fin XIXe siècle, nous paraît aujourd’hui plus proche d’une bannière paroissiale issue d’une époque où commune, bourgeoisie, paroisse ne formaient pratiquement qu’une seule entité.

La nouvelle bannière communale dans sa forme moderne et épurée assure une continuité, mais privilégie l’identité de la commune par la mise en valeur de ses armoiries, dont les seules couleurs sont utilisées pour l’ensemble, renforçant ainsi le sentiment d’unité.

Le lien avec son saint-patron est maintenu par les attributs représentés : l’épée qui est l’instrument de son supplice et la palme, attribuée traditionnellement aux martyrs, qui représente la victoire de la vie éternelle sur la mort. La figure de Saint-Pancrace n’est plus l’élément central de la bannière mais son nom s’inscrit en latin sur la lame de l’épée.

On ne sait pas grand-chose de Saint-Pancrace. Il apparaît dans la Légende dorée de Jacques de Voragine, un moine du XIIIe siècle qui a retranscrit les récits des vies des saints, qui pour la plupart se transmettaient par tradition orale depuis parfois plus d’un millénaire. Ses textes sont à la base d’une grande partie de l’iconographie religieuse depuis le Moyen-Age.

Pancrace, un jeune homme de 14 ans, fils de famille illustre, aurait été décapité sous l’ère de Dioclétien pour avoir affirmé sa foi ; d’où ses attributs.

En ce qui concerne les armoiries de la commune, le lys blanc symbolise traditionnellement en héraldique la souveraineté ; c’est un attribut monarchique. Dans l’iconographie chrétienne, c’est une fleur essentiellement attribuée à la Vierge, particulièrement dans la scène de l’Annonciation en tant que symbole de pureté.

Les étoiles d’or sont généralement associées à l’idée de noblesse et de vertu. Dans certaines communes, elles peuvent parfois correspondre au nombre de villages.

La précédente bannière aura servi plus d’un siècle et témoigne d’un autre temps. Celle-ci s’inscrit aussi dans l’esthétique de son époque et, si la commune de Grimisuat existera encore en tant qu’entité politique indépendante dans un siècle, ou lorsque se posera à nouveau la question de la réalisation d’une nouvelle bannière, les responsables futurs s’interrogeront aussi sur notre choix, sur notre époque, qui leur paraîtra alors si éloignée.

 

Ci-dessous, deux articles de presse de 1906 relatant le baptême de la bannière :

Article du Confédéré du 30 juin 1906
Article du Nouvelliste du 26 juin 1906
Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF Recommander cette adresse à un ami

Adresse

COMMUNE DE GRIMISUAT
Pl. Mgr Gabriel Balet
Case Postale 17
1971 Grimisuat

Ouverture
Secrétariat général  
Lundi-vendredi 9h-12h
Jeudi 16h-18h
027 399 28 52
Finances, contributions  
Mardi et jeudi 9h-12h
027 399 28 52
Technique et constructions  
Mardi et jeudi 9h-12h
027 399 28 66
s'inscrire newsletter